J8 – Mercredi 8 octobre 2014 – Miri (Sarawak, Bornéo, Malaisie)

Publié le par notretourdumondeparpetitsbouts

J'adore le mot Sarawak... Je trouve que cela fait indien ou aborigène. Peut-être parce que cela rime avec Tomahawk ????

 

22h00. Nous sommes au Dillenia Guesthouse et devinez quoi ? La patronne, Madame Jong, est une patchwoman ! Bon, patchwoman machine, mais quand même... La réception est son atelier. Autant dire que j'ai dû prendre mon mal en patience avant d'avoir la clé de la chambre …


 J8 015 J8 016 J8 018 

J8 019 J8 020 J8 014

Le Dillenia est vraiment, et indépendamment du patch, l'endroit où il faut séjourner à Miri et Madame Jong a pris le temps de nous breafer sur ce qu'il faut faire et comment le faire.

 

A commencer par ce dîner de sea-food dans un restaurant chinois... Une pensée pour André et Fafa avec qui nous avons partagé nos derniers couteaux (marins, pas savoyards !!!). Et, association d'idées, une pensée pour Raymonde et Martial qui viennent de nous envoyer un premier comment ...


J8 024 J8 028 J8 025

 

Pourtant la journée n'avait pas superbement commencé …

Flash back.

13h00 : Notre avion pour Miri part dans quelques minutes... sans nous !

Nous apprenons à nos dépends qu'il faut enregistrer plus d'une heure avant le départ du vol.

Pourtant nous avions tout fait pour être à l'aéroport 2 heures avant le départ du vol et le contournement de KL s'était fait dans de bonnes conditions de circulation.

Mais nous avons un peu galéré pour trouver LC, l'aéroport Low Cost, indiqué par le Routard, avant (ceci explique cela) de découvrir qu'il avait été remplacé par KLIA 2.

A KLIA 2, les panneaux Car Rental Parking nous auraient fait tourner éternellement si nous n'avions pas décidé d'arrêter la plaisanterie et de nous garer au premier parking venu.

Il nous a fallu ensuite trouver les bureaux de notre loueur, puis retourner faire le check out de la voiture.

Puis faire la queue sereinement au guichet d'AirAsia avant que le couperet ne tombe « You are 15 minutes late ». 45 minutes avant le départ de notre avion !

Du coup , nous nous reportons sur le vol de 16h05. Le prix du billet, plus le prix des bagages, plus la pénalité, cela fait un peu cher pour du Low Cost ...

Au guichet d'à coté, un grand black se marre. « Vous aussi ? Moi aussi ». En français … il est parisien !

 

Voilà ; je passe rapidement sur la deuxième leçon de la journée qui concerne la réservation d'hôtel. Il ne faut pas réserver par Internet dans la journée, car les hôteliers n'actualisent pas de manière continue la disponibilité des chambres. Conclusion : sur Internet le Dillenia n'avait plus de disponibilité et nous nous sommes rabattus sur le « Précious guesthouse ». A l'arrivée, le Précious était plein alors que le Dillenia avait des chambres libres...

 

Miri nous fait une excellente impression. Nous craignions d'atterrir sur une piste en latérite au milieu de la jungle, mais non, il y a vraiment une ville très aérée et très propre. Bon, nous ne l'avons vue que la nuit …


J8 021 

 

Pour conclure, une grosse pensée pour Guillaume, Delphine, Kévin, Axelle, Julie et Jolhan à la vue de ces Lite Ace. Cela fait plaisir de voir qu'ils sont toujours commercialisés ici.

Mais nous n'en avons vu aucun équipé d'une remorque Erka avec une sangle Décathlon …


 J8 002 J8 022

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Marico 13/10/2014 07:32

Tu évites le jaune et l'orange criards ! de base j'aime les couleurs profondes : le bleu saphir, le vert émeraude,le marron etc ...

Marico 10/10/2014 21:32

Je ne voudrais pas trop charger ton sac à dos mais c'est vrai que je n'ai jamais travaillé le batik et si tu trouves des coupons avec de jolis dessins pourquoi pas ?

notretourdumondeparpetitsbouts 13/10/2014 02:24



Quelles couleurs souhaites-tu ?



cat92 10/10/2014 18:54

le patch!! yes!! Cath a-t-elle montré le sien ??
a part la machine y-a-t-il des techniques différentes.
Alors l'aventure commence vraiment, avion raté, pas d'hôtel, heureusement tout cela à l'air de se faire dans la bonne humeur et avec des solutions de replis!

Marico 10/10/2014 08:26

Mme Jong travaille -t-elle le patch pour les vendre ? crée-t-elle ses modèles ? utilise-t-elle des batiks ? en tout cas super rigolo d'habiter chez une patcheuse lors d'un voyage !

notretourdumondeparpetitsbouts 10/10/2014 15:17



Madame Jong vend ses oeuvres. Celles que j'ai vues étaient faits à partir de modèles connus. Je n'ai pas vu de batik. Pour les prix, tu peux regarder la photo J8 - 018 dans le dossier Océanie 3.
Au dessus de sa tête, petit patch de 40 x 60 : 90 ringitts (22 €). Les deux autres patches sur la doite, des baby-quilts (grands, 120 x 80) : 350 ringitts (82 €). C'est piécé machine et quilté
main...


Veux-tu que je te ramène du "vrai" batik ?


Cath



Stinadanse 08/10/2014 18:15

C'est super de rencontrer à l'autre bout du Monde une Madame Jong qui jongle avec les tissus. Je vous imagine bien toutes les deux parler de patchwork.
Pour le coup du low cost, en effet il fallait connaître l'astuce !

Julie 08/10/2014 17:19

Ma Toyota est fantastique!
De très bons souvenirs avec en tout cas.
Contente de voir que vous passez de super moments. Je voyage en suivant vos aventures c'est top. Profitez bien! Gros bisous