J7 – Lundi 31 décembre 2012 – Dernier jour à Istanbul

Publié le par notretourdumondeparpetitsbouts

Lever tôt pour mener à bien le programme de la matinée. Dehors, un Papelos s’active. Le recyclage des déchets s’est mondialisé ; mais les méthodes diffèrent …

2012 12 J7 Istanbul 001

Topkapi, palais des sultans successifs, superbement situé sur la colline qui domine La Corne d’Or et le Bosphore, derrière Sainte Sophie. Il y a déjà beaucoup de monde et ce n’est rien avec la foule que nous croiserons en partant. Mais quelle idée d’aller à Istanbul un 31 décembre …

2012 12 J7 Istanbul 015 2012 12 J7 Istanbul 016

2012 12 J7 Istanbul 005 2012 12 J7 Istanbul 007 2012 12 J7 Istanbul 010

2012 12 J7 Istanbul 011 2012 12 J7 Istanbul 012 2012 12 J7 Istanbul 012

L’audio guide sur les oreilles nous déambulons dans le Harem, l’espace privé du Sultan, dirigé de mains de maître(sse) par la mère du Sultan puis dans le palais lui-même. Recueil de dessins de céramiques à dominante bleue.

2012 12 J7 Istanbul 004 2012 12 J7 Istanbul 006 2012 12 J7 Istanbul 008

2012 12 J7 Istanbul 009 2012 12 J7 Istanbul 014 2012 12 J7 Istanbul 022

Puis direction le Grand Bazar à la recherche de «capsuls » pour la machine à fabriquer les boutons. Bravo Marico ; c’était donc la réponse au premier quizz … Cath avait dit avec détermination en arrivant : « Pas de tissus, pas de fils, pas de perles … ». Va donc pour les boutons …

En parlant de Quizz, le breuvage d’hier serait du « Salgam suyu », du jus de navet rouge ! Il est acide et très salé et est servi avec des « pickles » de cornichons et de choux. Bravo again Marico ...

Déjeuner « léger et pas cher » (c’était le cahier des charges) dans un petit bistrot turc. Pas de problème, on ne vient à bout que d’un tiers du plat et cela nous reviendra plus cher que le repas dans un restaurant pour touristes ... Le serveur roublard nous offre le dessert : du potiron confit …

2012 12 J7 Istanbul After

Opération « loukoums » à l’aéroport. Les marshmallows de Sircuk sont restés un mauvais souvenir. Hier JD a bien essayé d’acheter « 2 » loukoums dans une pâtisserie, mais le minimum pour la vente était de 200 grammes. Et là, à l’aéroport, tels que nous l’avaient expliqué Del§Azz, des plateaux de loukoums offerts gratuitement à la dégustation. Bravo l’initiative turque. Avec sagesse, JD reste à 2 (fois 2) loukoums …

Le pilote est pressé de rentrer fêter le nouvel an. Nous décollons avec 10 minutes d’avance et il nous promet d’arriver avec 20 minutes d’avance sur l’horaire annoncé. L’éventualité de fêter le nouvel an dans le RER s’estompe …

Publié dans 2012 - Turquie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

stinadanse 01/01/2013 13:30

JD avait-il peur que cela fasse surcharge dans l'avion en plus de la machine à recouvrir les boutons ?