J44 – Vendredi 28 aout 2009 – Kho Samet

Publié le par notretourdumondeparpetitsbouts

Des trombes d’eau toute la nuit. Mais les moustiques sont restés dehors et la relative fraicheur de la température nous aura permis de nous passer de « fan ». Pas d’ « air con » dans notre maison de pêcheur … Peut-être notre meilleure nuit en Asie.

On va buller tranquillement toute la journée : Balade dans les environs, baignade, lecture...

Viet Nam 2009 - Photos JD - J44 - Kho Samet 002 Viet Nam 2009 - Photos JD - J44 - Kho Samet 005 Viet Nam 2009 - Photos JD - J44 - Kho Samet 006 - Balade 2 Viet Nam 2009 - Photos JD - J44 - Kho Samet 007 - Balade 3 Viet Nam 2009 - Photos JD - J44 - Kho Samet 008 - Balade 4 Viet Nam 2009 - Photos JD - J44 - Kho Samet 011 - Balade 1

Le bouquin « Cambodge Année zéro » de François Ponchaud est vraiment intéressant. Il remet les événements de 1975 en perspective sur 2.000 ans et en particulier en positionnant l’âge d’or d’Angkor (900 – 1.300) avec une question de fond : Comment ce peuple doux et gentil a-t-il pu produire ces individus sanguinaires ?

 

C’est déjà l’heure du bilan.

Nous avons donc apprécié :

De passer ces 40 jours en mode routard.

De découvrir une nouvelle partie du jardin Terre.

D’avoir découvert quelques « perles » du jardin Terre : Angkor, naturellement, Sapa, la Baie d’Along, Hoï An, Luang Prabang, …

D’avoir découvert le peuple Lao, avec une mention particulière pour son immuable « Sabaïdee », toujours prononcé avec un sourire lumineux qui semble venir du fond du cœur.

D’avoir partagé une partie de notre circuit avec Jolhan, Delphine, Azziz, Malika et Julien. Tu as du être épaté, Jolhan, de découvrir que tes parents ont pu se débrouiller seuls (moins bien certes) après ton départ …

D’avoir régulièrement pu échanger avec des couples de jeunes routards français qui n’ont jamais eu l’air surpris de voir des vieux partager leur route. Je reconnais que la cigarette de Cath a souvent été le point de contact. De là à écrire que je cautionne son retour au tabac, c’est, tu t’en doutes, définitivement non.

D’avoir choisi le « juste » équipement ; rien de trop, même si la moustiquaire n’a jamais servi et les chaussures de marche rarement. Par contre nous plébiscitons nos sandales de marche, nos petits sacs à dos, nos appareils photos de poche. Bon la prochaine fois le PC sera encore plus petit, nous rassemblerons les guides et bouquins sur un e’book, nous prendrons la juste quantité de shampoing ou de dentifrice et nous essaierons de trouver une cape de pluie plus légère …

D’avoir tenu ce blog à jour. Le fait d’écrire une dizaine de lignes et de dépouiller les photos du jour, permet de revivre les événements de la journée, de les analyser et de les archiver ; sinon on a le sentiment qu’ils se compacteraient en bouillie dans nos mémoires.

Que ce blog ait été lu. Merci de nous avoir suivis, ce qui renforce notre sentiment que la terre est un jardin. Merci particulièrement à celles et ceux qui ont pris la peine de mettre un « comment ». Le hit parade des « comments » : Gaëlle et Kalou, ex aequo, Delphine, naturellement, puis Marico, Cat 92, Kévin, …

D’avoir suivi parallèlement le parcours de Delphine et Azziz sur leur blog AlloleMonde (publicité gratuite). A notre retour, je relierai plus attentivement leurs propres articles du Laos et du Cambodge. On prend conscience que le voyage est une traversée. On voit des choses différentes. On accroche principalement à celles qui se connectent avec nos propres histoires.

D’avoir eu le temps de nous intéresser au génocide khmer ; en sachant naturellement qu’il y en a eu, et qu’il y en a d’autres, auxquels nous nous sommes tout aussi peu intéressés jusque là.

D’avoir mangé avec des baguettes, au Viet Nam et au Laos ; Curieusement, au Cambodge et en Thaïlande, on est revenu à la fourchette et à la cuillère.

De ne pas avoir eu besoin de nos moustiquaires et de nos produits anti-moustiques (sinon ces deux derniers soirs).

De n’avoir jamais été malade de quoi que ce soit.

Dans l’autre plateau de la balance, je ne mettrai que trois choses, et laisserai à Cath le soin de compléter. Je n’ai donc pas du tout apprécié :

Les dimensions étriquées de la guesthouse de Hong Kong, l’entrée, le couloir, le palier, la chambre. Etouffant. En revanche la circulation à HK nous est apparue très aérée.

Les draps mouillés de la guesthouse du plateau des Bolovens.

De découvrir un coup de soleil sur mes cuisses après 3 heures de moto, le lendemain, alors que je m’étais protégé les oreilles et les bras …

Et c’est tout pour moi …

Dans la catégorie « c’était pas drôle, mais on s’y est fait » :

Les motos d’Ho Chi Minh ville.

Les interpellations des vendeuses vietnamiennes, qui t’accrochent physiquement le bras.

Devoir se transformer en marchandise lors de certains transferts, en espérant arriver à destination.

Savoir ne jamais conclure au premier guichet. Bien apprécier l’ensemble de la prestation avant de parler prix. Toujours mettre en concurrence, par principe.

 

Puisque j’ai la parole … je ne vais pas me gêner … donc en plus de ce que JD a déjà énuméré en + ou en - :

J’ai aimé toutes nos « paillottes » qui ont remplacé pour moi la tente et l’esprit camping.

J’ai aimé les marchés (sauf HCMV).

J’ai aimé tester les différents modes de déplacements dans les différents pays visités.

Je n’ai pas aimé être obligée de toujours « bussinesser ».

Je n’ai pas aimé la Thaïlande (ça je le savais au départ, je n’avais aucune envie d’y aller) et ce que j’ai vu m’a conforté dans mon idée.

Et pour finir j’ai apprécié de rester en contact avec la France et les copines … via le blog et les mails quand c’était possible …

Viet Nam 2009 - Photos JD - J45 - Le retour 002 Viet Nam 2009 - Photos JD - J45 - Le retour 009

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article