J34 – Mardi 18 août 2009 – Phnom Penh

Publié le par notretourdumondeparpetitsbouts

06h00. Lever sous les trombes d’eau. 4 heures à patienter avant de quitter Van Vet.

Viet Nam 2009 - Photos JD - J34 - De Dan Det à Ph-copie-5 Viet Nam 2009 - Photos JD - J34 - De Dan Det à Ph-copie-6 Viet Nam 2009 - Photos JD - J34 - De Dan Det à Ph-copie-7 Viet Nam 2009 - Photos JD - J34 - De Dan Det à Ph-copie-8 

Finalement, l’organisateur de notre voyage ne pourra envoyer quelqu’un nous chercher. Notre hôte se propose de nous ramener moyennant finances que nous remboursera le chauffeur du minibus … On n’essaie plus de comprendre leur organisation. Visiblement, nous sommes pour eux comme une marchandise et à chaque escale, ils essaient d’optimiser le coût du transport. On passe d’un minibus à un bus. Nos voisins sont invités à changer de bus. Pour 10 US$ tu peux prendre un bus qui t’emmène à Siem Reap et éviter l’escale à Kompong Cham, etc.

Viet Nam 2009 - Photos JD - J34 - De Dan Det à Ph-copie-9

22h00. Arrivée au Keov Mean Guesthouse. Arrivée dans la nuit, sans avoir réservé, ce que nous nous étions promis de ne plus jamais faire. Heureusement, nous avons été pilotés par un couple de jeunes français qui connaissaient déjà Phnom Penh.

Du coup, nous avons même testé les moto-taxis, ce qui nous manquait encore.

Journée de transition, sans grands évènements, qui nous aura permis d’avoir un avant-goût du Cambodge et des Cambodgiens.

Coté Cambodge, nous avons été agréablement surpris. Depuis la frontière jusqu’à Kravie, la route est plate, large et la circulation réduite. Le paysage est totalement plat. Les seules inquiétudes viennent des nombreux chiens et buffles qui errent sur la route. Une nouveauté par rapport au Laos : les charrettes tirées par les bœufs.

Entre Kravie et Kompong Cham, le chauffeur décide d’emprunter la route qui longe le Mékong et qui très vite devient une piste bourrée de trous. Le confort s’en ressent, mais les paysages sont pittoresques. Nous sommes impressionnés par le nombre de gamins.

Coté Cambodgiens, nous sommes mis dans le bain dès la frontière. One dollar pour obtenir le tampon pour quitter le Laos (c’était un lao, mais baignant dans les mœurs khmers), one dollar pour le contrôle sanitaire (parce que nous n’avons pas de carnet de vaccination), one dollar au poste de police. C’est clair, mais ça se discute. Le lao voulait 2 dollars. Le responsable du contrôle sanitaire n’aura rien. Certains ont pu passer le contrôle de police pour 0,5 dollars.

Heureusement que nos compagnons de voyage ne sont pas novices. D’abord, il y a 2 prix : celui des cambodgiens et celui des touristes. Ensuite tout se discute, tout se marchande.

Une autre curiosité. La monnaie usuelle est le … dollar américain. On peut certes payer avec la monnaie cambodgienne, le riel, mais cela n’a pas d’intérêt d’autant que les distributeurs distribuent des …US dollars.

Toujours pas d’Internet à l’hôtel. Demain opération mise à jour du blog.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article