J32 – Dimanche 16 août 2009 – Paksé

Publié le par notretourdumondeparpetitsbouts

Journée moto, pour de vrai cette fois-ci. Près de 200 kms au programme, à travers le plateau des Bolovens, si possible de cascade en cascade.

Première inquiétude : le temps. S’il pleut, ce sera un calvaire. Mais le soleil sera de la partie, ce qui sera quand même un calvaire, mais un peu plus tard, quand je découvrirai les coups de soleil sur mes cuisses…

Viet Nam 2009 - Photos JD - J32 - Paksé 007 - Piste Viet Nam 2009 - Photos JD - J32 - Paksé 013 - A moto Viet Nam 2009 - Photos JD - J32 - Paksé 020 - premier plei 

Deuxième inquiétude : l’itinéraire. Nous disposons de 4 sources d’information. La carte IGN de l’Asie du Sud Est, avec des noms de villages traduits à l’européenne et écrits en caractères latins. Un prospectus du Centre d’information. Une carte manuscrite distribuée par un guide local. Et sur le terrain les rares panneaux indicateurs, en lao, et les bornes kilométriques avec en caractère latin le prochain bourg. Un raccourci devrait nous permettre de rejoindre la cascade de Tad Lo sans faire la grande boucle passant par un bourg nommé Setong. Mais compte tenu des incertitudes pesant sur nos informations cartographiques, nous décidons de prendre la route et de passer par Setong.

La route est belle. Le revêtement est super, il n’y a quasiment personne, l’idéal pour pratiquer la moto sans risques. De part et d’autre de la route, la végétation tropicale avec de temps en temps quelques pauvres maisons sur pilotis. On est en pleine récole de l’arachide. Elle sèche le long des routes avant d’être stockée dans de grands sacs.

Viet Nam 2009 - Photos JD - J32 - Paksé 028 - le pont Viet Nam 2009 - Photos JD - J32 - Paksé 031 - 2ème plein Viet Nam 2009 - Photos JD - J32 - Paksé 026 - Tad Lo

Et puis, à 30 kms de Sekong, la route s’arrête et est remplacée par une large piste de glaise rouge. Il n’y a plus de panneaux indicateurs. La piste reste confortable quelques kilomètres puis elle commence à se creuser. On ne roule plus qu’à 15 km/h. La matinée promet d’être longue. La journée, aussi.

Et puis, miracle. On croise notre double, un couple de français qui fait la boucle en sens inverse sur une petite Susuki rouge et qui s’inquiète de savoir si l’état de la piste va perdurer longtemps. Nous découvrons que nous avons quitté la piste de Sekong et que nous sommes à 15 km de Tad Lo. Nous avons gagné involontairement 40 kms. Un vrai miracle, car notre petite Susuki n’est pas très confortable. J’ai mal aux miches, et Cath me confirme que les siennes ne sont pas en meilleur état.

Troisième inquiétude, vite balayée : le carburant. L’autonomie de notre petite moto est voisine de 100 kms. Au début, on ne voit pas de station service. Puis on découvre qu’il y en a dans chaque hameau. Il faut savoir les voir.

 

Voilà ; rouler aura mobilisé l’essentiel de notre journée. On finira par découvrir la fameuse chute de Tad Lo et, de loin, quelques villages animistes.

Contents de rendre la moto à Paksé. Les rues de la ville sont vides. Nous nous posons au Lanekham Hôtel, là où nous avons loué la moto. Pas très sélec ; il y a même des touristes qui font sécher leur linge au balcon. Une honte.

Viet Nam 2009 - Photos JD - J32 - Paksé 014 - Hôtel Viet Nam 2009 - Photos JD - J33 - Dan Det 001 - Paksé 1

Nous planifions notre sortie du Laos, en deux jours. Ca va, notre linge sera sec…

 

Nous terminons la journée par un diner vietnamien.

Voici ce que déclenche la commande de deux espressos :

 

Dans le détail et dans l’ordre, deux thés glacés, les deux ensembles permettant de filtrer le fameux café vietnamien, avec du sucre et du lait concentré sucré et une théière et deux tasses pour un thé chaud…Un sandwich de thé au café en quelque sorte … 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article