J31 – Dimanche 17 août : San Francisco

Publié le par notretourdumondeparpetitsbouts

Bien dormis malgré la présence du Highway 101.

Un coup d'œil par la fenêtre. Beurk. La grisaille. D'où nous sommes, nous sommes censés voir, au dessus des toits, à l'est, Russian Hill, petite colline qui domine le nord de San Francisco, et au nord la citadelle d'Alcatraz au milieu de la baie. On voit tout juste le Motel d'à coté …

J31 San Francisco 1

On ressort les k'ways enfouis au fond des sacs depuis Yellowstone. Je ne quitterai pas le mien de la journée … Jolhan fait un break à l'hôtel.

Direction Fisherman's wharf, le quartier des docks. On prend le bus dans la rue adjacente, comme de vieux habitués et on descend près des docks. C'est dimanche et c'est la grande foire. Des vélos par dizaines. Une piste cyclable longe les docks pour rejoindre le Golden Gate Bridge (qui n'est pas rouge mais orange comme nous l'apprend un mail d'Anne-Marie). On découvre la plage et des baigneurs, mais oui, malgré le froid, la plupart il est vrai équipés de combinaisons. C'est sympa. Devant nous une jeune femme pose ses affaires sur la bordure de grès qui cerne la plage. Elle traverse la dizaine de mètres de sable et hop, la baie de San Francisco pour lieu d'entrainement. Quelques vieux voiliers sont amarrés et s'offrent à la visite. Un peu plus loin c'est un sous-marin de la deuxième guerre mondiale qui se visite. Là les gens font la queue pour faire un tour de bateau dans la baie. Des chanteurs tous les cent mètres.

 J31 San Francisco - Fisherman 3 J31 San Francisco - Fisherman 4 J31 San Francisco - Fisherman 5 J31 San Francisco - Fisherman 6 J31 San Francisco - Fisherman 7 J31 San Francisco - Fisherman 8

Un crochet par le Visitor center pour essayer de repérer les fameux magasins Myyyy'ckael's. Cruelle déception. Il n'y en a aucun dans San Francisco. Hier, j'ai dû prendre en photo les vestiges de la dernière boutique, fermée et même murée.

La foule se presse. Les gens s'attablent pour manger. Voici le pier 39 où, dit-on, les otaries ont évincé les plaisanciers. On s'attend à en trouver 5 ou 6. Elles sont plus de deux cents, pachydermes de près de 150 kgs à dormir au soleil sur les pontons. Deux d'entre elles se battent pour un bout de ponton. Elles luttent comme de vrais sumos jusqu'à ce que l'une d'entre elles soit éjectée et se retrouve à l'eau. 5 secondes après, hop, elle est déjà remontée 3 mètres plus loin pour la revanche. Puis la belle, et la belle de la belle… Au début les spectateurs applaudissent. Puis ils se lassent. Pas les deux otaries…

J31 San Francisco - Fisherman - Otaries 2 J31 San Francisco - Fisherman - Otaries 3 J31 San Francisco - Fisherman - Otaries 4 

On décide de tester le Clam chowder, soupe de palourdes servie dans un pain rond évidé. La soupe est épaisse comme une sauce béchamel, ce qui permet à l'ensemble de tenir sans s'effondrer et de tenir au corps … C'est très bon.

J31 San Francisco - Fisherman - JD 3

Direction Chinatown dont on pas su (selon moi) apprécier toute l'authenticité hier. On patiente pour reprendre le Cable's car. On assiste au dépannage en pleine rue de l'un d'entre eux qui visiblement n'arrivait plus à attraper le fameux câble du fait de sa position. C'est rustique à conduire, mais cela nécessite une technique certaine. Un gros camion vient se mettre à cul et le pousse dans la montée jusqu'à ce qu'il se trouve dans une position plus confortable.

J31 San Francisco - Cable car 8 J31 San Francisco - Cable car 3 J31 San Francisco - Cable car 6

Traversée toujours pas convaincante de Chinatown. Passage au "Café de la presse" pour acheter Paris Match et nouvelle traversée de Chinatown en empruntant de nouvelles rues. Ca y est. Plus de boutiques à souvenirs, mais des vrais commerces, de fruits et légumes, de plats cuisinés à emporter, des poissons vivants qui survivent dans des bassines en plastiques, des canards laqués qui dégoulinent sur des pattes de poulets ou des cuisses de grenouilles énormes. Des fruits qu'on ne connaît pas. Du durian aussi. Pas très mûrs heureusement. Ca grouille sur les trottoirs, ça hurle (en chinois), ça s'active. This is Chinatown. On décide d'acheter des leechees pour Jolhan. Devant la vendeuse, je me sens un quinze tonnes égaré dans le grand prix de Formule 1 de Monaco (ou de Pékin...);


On prolonge vers le quartier italien de North Beach. Une glace, forcément (mais en K'way). Retour par le bus n° 30.

Bulle, salade au fast food du coin. Au-dessus de ma tête, à la télé, les épreuves de plongeon des JO. A raison de 4 minutes de retransmission pour 4 minutes de pub…

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article