J31 – Dimanche 14 août : Dernier jour à Kolkata

Publié le par notretourdumondeparpetitsbouts

4 nuits à Kolkata, ça fait finalement beaucoup. Aucun coup de cœur que l’on a envie de revoir. On essore le Routard et le Lonely pour faire un ultime programme. (Un aveu ; je me suis trompé dans les dates ; on ne devait passer que 3 nuits ici !)

Un point positif tout de même : il fait beau et le soleil pointe derrière les nuages.

 

Des nouvelles de notre petit monde.

C’est dimanche, mais ils sont au boulot comme les autres jours de la semaine. Les zooms du jour : l’éboueur (ce n’est pas l’armée des ombres de Hué, mais les ordures sont collectées), la vaisselle en 3 bacs (l’un pour les gros déchets, le deuxième pour le lavage et le troisième pour le rinçage) et la découpe des concombres (ce n’est pas le couteau qui va vers le concombre, mais le concombre qui va vers le couteau).

J31 Kolkata 003 J31 Kolkata 004 J31 Kolkata 006 

Le marble palace.

C’est le palais d’un richissime, et fantasque, collectionneur qui a accumulé peintures et statues, principalement d’Europe. On trouve même un buste de Napoléon. La visite est gratuite, dès lors que l’on a obtenu l’autorisation délivrée à l’office du Tourisme (qui est fermé le dimanche). Mais sur place, tout le monde, du gardien aux guides soi-disant bénévoles essaient de traire le touriste. On finit par se fâcher. Oui ! De plus, no photography !

Concrètement, le palais se compose d’immenses salles de réception dans lesquelles est entreposé un bric à brac digne des puces. Rien n’est fait pour éviter la dégradation de ce patrimoine. On espère qu’il n’y a plus de pièces originales.

La maison de Rabindranath Tagore

Figure de proue locale, Rabindranath Tagore est un poète, écrivain, philosophe bengali du début du siècle, prix Nobel de littérature en 1913. Un regard dense, posé sur une barbe de fakir. Il s’est investi dans le domaine de l’éducation créant une école puis deux universités.

J31 Kolkata 013 J31 Kolkata 011 J31 Kolkata 012

Les étudiants devaient acquérir « le désir de savoir, de découvrir les lois de la nature et de les mettre au service de l’amélioration des conditions de vie des êtres humains ». L’enseignement était en langue locale (pour que tout le monde y ait accès) et ses universités étaient ouvertes aux étudiants étrangers, « meilleur moyen de lutter contre les nationalismes, sources de conflits ».  

La visite dans la maison où il est né et décédé 80 ans plus tard n’apporte pas grand-chose. No photography !

Les ateliers (invisibles) de sculpture au bord du fleuve.

Rien trouvé, donc, peut-être parce que nous sommes dimanche. Cela nous permet de roder à nouveau dans un quartier populaire. On reprend le bateau pour revenir sur le centre ville. Un rappel concernant le pont d’Howrah : No photography !

 J31 Kolkata 019 J31 Kolkata 026 J31 Kolkata 028

Les bateaux font partie avec les bus et les trams des transports publics locaux. On devine que le budget de renouvellement du matériel est réduit à la portion congrue. Heureusement qu’il y a le métro.

Puisque nous sommes dans les transports, un couplet sur les taxis. Nous en avons pris 5. Aucun chauffeur ne parlait anglais. Un seul connaissait notre lieu de destination. Un seul a accepté de mettre le compteur, pourtant obligatoire …

 

Déjeuner dans un restaurant indien.

On teste les desserts. J’ai laissé les nouilles …

J31 Kolkata 034 J31 Kolkata 035 

Visite de l’Indian Museum.

« L’un des plus riches musée d’Inde », n’a pas du évoluer d’un pouce depuis le départ des anglais. De grandes boites en bois, dignes des apothicaires du début du siècle. Un amoncellement de cailloux, d’os, de graines diverses, de reproductions d’animaux, dans des salles sombres. Rien n’est mis en valeur. Et bien entendu, No photography !

J31 Kolkata 038 J31 Kolkata 036 J31 Kolkata 037 

Journée un peu tristoune, donc. Pas entièrement tout de même, car il reste un élément positif : nous quittons Kolkata demain !!!, pour la dernière séquence de notre voyage.

Notre dernière destination ? à vous de trouver. Pas d’info sur le nom de la ville, tant que vous ne trouvez pas… Bah, on finira bien par se trahir avec les photos …

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article