J23 – Mardi 3 août 2010 – San Pedro de Atacama (Chili)

Publié le par notretourdumondeparpetitsbouts

Nuit glaciale à près de 4.500 mètres d'altitude. Finalement, nous nous y sommes tellement préparés, qu’elle s’est plutôt bien passée. La technique : une deuxième peau (chaussettes, caleçons, tee-shirt et polaire, gants et bonnets) sous un duvet efficace. Et au-dessus, les 4 ou 5 couvertures du gite. Caleçons et tee-shirt sont à enfiler avant que la température ne chute. Le réveil à 4h30 est un peu plus délicat…

AmSud 2010 - J23 - San Pedro de Atacama 023 AmSud 2010 - J23 - San Pedro de Atacama 024 AmSud 2010 - J23 - San Pedro de Atacama 026

Fin de notre tour dans le Sud Lipez, à plus de 4.000 mètres d’altitude avec notamment une petite zone de « geysers » (rien à voir avec Old Faithfull et ses comparses de Yellowstone)

AmSud 2010 - J23 - San Pedro de Atacama 030 AmSud 2010 - J23 - San Pedro de Atacama 045 AmSud 2010 - J23 - San Pedro de Atacama 048 

Alors que nos amis vont remonter vers Uyuni, nous décrochons vers le Chili, avant de repiquer vers l’Argentine.

AmSud 2010 - J23 - San Pedro de Atacama 052 AmSud 2010 - J23 - San Pedro de Atacama 053 

Arrivée à San Pédro de Atacama, à 2.500 mètres d’altitude, vers la mi-journée. Cette bourgade de 5.000 habitants est une véritable surprise. Des rues en terre battue, des murs en adobé, des toits en paille. La ville offre de multiples balades, à faire à pied, en VTT, à cheval. Mais les destinations (le Salar d’Atacama, des geysers, des lagunes multicolores, des flamants roses) nous semblent les répliques à 2.500 mètres d’altitude de ce que nous venons de vivre à 4.000 mètres. En beaucoup plus cher, du reste. Du coup, nous décidons de passer la nuit sur place et de poursuivre vers l’Argentine.

Nouvelle surprise ; il n’est pas aisé de quitter la ville. Il y a des bus les lundis, mercredis, vendredis et dimanches. Les deux compagnies principales ayant fait le plein, nous découvrons in extremis une troisième compagnie « Andesmar » où il reste 3 places. Nous nous précipitons …

Demain, donc, Salta, l’Argentine.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article