J10 - Dimanche 24 juillet : Jodhpur, toujours

Publié le par notretourdumondeparpetitsbouts

18h00. Confortablement installés sur la terrasse de notre hôtel. La température est descendue de quelques degrés. Les habitants eux-aussi prennent le frais sur leurs terrasses, les femmes d’un coté, les hommes de l’autre… Les cerf-volant des gamins (un simple carré de 20 cm de coté) montent dans le ciel. Au loin, le sifflet du train, dominé tout à l’heure par les appels simultanés d’une dizaine de muezzins.

J10 - Jodhpur 071 

Encore une magnifique citadelle superbement perchée sur un éperon rocheux, protégeant la vieille ville.

J10 - Jodhpur 048 J10 - Jodhpur 005 J10 - Jodhpur 007 J10 - Jodhpur 016 J10 - Jodhpur 045 J10 - Jodhpur 006 J10 - Jodhpur 010 J10 - Jodhpur 013 J10 - Jodhpur 017 J10 - Jodhpur 026 J10 - Jodhpur 025 

Encore un magnifique mausolée. Mais là, c’est pour lui-même que le Maharaja l’a fait construire. La Maharani a simplement été invitée à se jeter dans le feu avec ses servantes au moment de la cérémonie de la crémation.

J10 - Jodhpur 051 J10 - Jodhpur 053 J10 - Jodhpur 049 J10 - Jodhpur 055 J10 - Jodhpur 050 J10 - Jodhpur 052 

Encore un palais disproportionné, témoin des fastes pas si lointains des Maharajas puisque celui de Jodhpur y réside toujours (quand il n’est pas à Londres …); et, juste à coté, la ville ...

J10 - Jodhpur 059 

J10 - Jodhpur 061 J10 - Jodhpur 062 J11 Pushkar 002 

 

Nous terminons la journée dans la fameuse piscine au décor kitch.

J10 - Jodhpur 066 J10 - Jodhpur 067 J10 - Jodhpur 068

« Incredible India » dit-on. On commence à comprendre pourquoi.

Voici un pays où la religion dominante, l’hindouisme, qui concerne 900 millions d’indiens, trouve son origine plus de 1000 ans avant JC et a été concrétisée par un écrit, le Mahàbhàrata, rédigé au 2ème siècle avant JC. Mais cette religion n’a pas de clergé officiel. Chacun peut créer son Dieu. Il y en avait une trentaine, il y en aurait, dixit le Routard (mais tu vérifieras, Marico ?), une trentaine de millions aujourd’hui…

Ce qui a bien marché dans l’hindouisme, c’est la notion de castes : les nantis (les prêtres, les soldats, les artisans, dans l’ordre), 20 % de la population, et les autres (les serviteurs et les parias, ou intouchables).

Deuxième idée forte : le karma, bilan des bonnes et moins bonnes actions réalisées dans ta vie antérieure, qui explique ta naissance au sein de ta caste.

Et les bases du fonctionnement de la société sont ainsi posées et cela dure depuis 3000 ans.

Deux grandes réactions pour lutter contre cette situation :

Conversions de certains intouchables, notamment à l’islam, au boudhisme ou au christianisme. Du coup, ce qui était une lutte de caste devient une guerre de religions.

Mise en place d’une politique de discrimination positive en réservant 22 % puis 49 % des postes de fonctionnaires à des intouchables.

Ce système médiéval est aussi confronté aux évolutions de la société. Ce ne sont pas toujours les descendants de prêtres ou de soldats qui font les meilleurs capitaines d’industrie. La puissance économique transcende les castes.

Enfin, comme l’Inde est devenue, après l’occupation anglaise, un état démocratique, des intouchables accèdent à des postes électifs. La politique (essaie de) transcende(r) les castes.

Précision importante : tout ceci ne concerne que les hommes.  Pour avoir une meilleure vision de la société indienne, il faudrait aborder le rôle de la femme. Réponse : faire des garçons… Je plaisante à peine. Mais l’évolution de son statut ne semble pas prévue avant le 4ème millénaire …

Une statistique (issue du Routard). 40 % des filles scolarisées contre 64 % des garçons.  Au Rajasthan, le chiffre serait de 20 % !!!

Autre aspect surprenant : l’absence de métissage. Depuis 1000 ans, la combinaison (système de caste + Mariages arrangés) a abouti à la quasi absence de mariages mixtes.

Un dernier aspect à intégrer (pour l’instant) : la corruption. Il parait qu’elle est généralisée. Et cela ne semble gêner personne : Il suffit de savoir s’en servir…

Et nos Maharajas dans tout cela … Cool la vie. Lorsque les anglais sont arrivés, ils ont négocié : plus de pouvoir politique et militaire en compensation d’une pension confortable. Visiblement, ils n’avaient pas apprécié les immenses richesses accumulées par les maharajas. A l’indépendance, Nehru leur supprime cet argent de poche. Ils vivent donc du tourisme et font fructifier leurs immenses propriétés sans aucune responsabilité sur la vie de la cité, à leurs portes.

Alors, Incredible India ? Surement. Mais non comme un élément de fierté, plutôt comme un constat fataliste.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article