J1 – Samedi 12 février 2011 - On s’installe … dans le doute

Publié le par notretourdumondeparpetitsbouts

Lever 3h00, arrivée Orly à 4h00. Un message de Delphine nous indiquant que Jolhan et ses copains (et, accessoirement, ma voiture) viennent d’arriver à Lyon …

Départ 6h00, arrivée à Ivalo à 10h00. Un message de Jolhan nous indiquant que ses copains et lui (et, accessoirement, ma voiture) viennent d’arriver à Tignes. Jusque là tout va bien…

Un seul avion, le nôtre, sur le petit aéroport d'Ivalo. 200 touristes français, principalement des familles qui se répartissent en deux hôtels.

2011 02 12 - Ivalo - J1 020 2011 02 12 - Ivalo - J1 027

Il fait – 15 °C ; c’est une température douce pour la région. Quand on pense que cet été on s’est fait du mouron pendant 4 semaines avant d’arriver à Ushuaïa. Ici, on a complètement zappé le problème. Inch’Allah.

Une soupe au bœuf pour nous accueillir. Notre clef ; et en moins de 2 minutes, c’est le bordel dans la chambre …

2011 02 12 - Ivalo - J1 033 2011 02 12 - Ivalo - J1 039

13h30 : Séance d’habillage. Chacun hérite d’une combinaison, de moon-boots, de moufles et d’un passe-montagne qui doivent nous permettre d’abriter 3 sous-couches et d’affronter des températures de – 30 °C.

14h15 : Nous sommes réunis pour un briefing portant sur la lutte contre le froid, les richesses culturelles de la ville (ça va vite, il n’y en a pas !) et les activités nordiques organisées.

15h00. Nous partons à la rencontre de la ville. 4.000 habitants, 2 supermarchés, 5 stations services, une église moderne. On vérifie qu’il n’y a effectivement rien à voir. Ivalo a été rasée par les allemands à la fin de la guerre. Il n’y a pas un mur d’époque.

2011 02 12 - Ivalo - J1 041 2011 02 12 - Ivalo - J1 046 2011 02 12 - Ivalo - J1 055

18h00 : La maison offre l’apéro de bienvenue : du sirop de myrtille à l’eau…

19h00 : Le repas, comme à la cantine…

20h00 : Un sentiment de doute nous envahit. N’est-on pas tombé dans un piège à touristes ? Un site sans intérêt dans un lieu mythique. Un hôtel lambda. Quelques animations. Un vol direct. Et le tour est joué. Nous allons tester les activités demain. Mais nous envisageons déjà de louer une voiture pour sortir du dispositif et découvrir seul « le » cercle polaire.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article