Samedi 1er septembre 2018 - Roberval

Publié le par notretourdumondeparpetitsbouts

Nous quittons le Saint Laurent pour longer la rivière Saguenay, direction le lac Saint-Jean, au nord-est.

Nous consacrons la matinée aux Belugas. Cette baleine blanche au minois sympathique vit en principe sous les glaces en arctique. Mais une famille a dû se faire piéger il y a quelques milliers d'années et est restée bloquée dans le fjord du Saguenay. Malheureusement plus pour très longtemps. Because le réchauffement climatique. Snif ...

En fait, on n'y croit pas trop aux bélugas mais la balade de la Baie Sainte Marguerite est annoncée comme sympathique et nous promet une belle vue sur le fjord.

La balade est sympathique, la vue sur le fjord est belle et les bélugas ...en congés. On apprend qu'ils ne se montrent qu'un jour sur deux... On ne leur en veut pas ...

Samedi 1er septembre 2018 - Roberval
Samedi 1er septembre 2018 - Roberval
Samedi 1er septembre 2018 - Roberval
Samedi 1er septembre 2018 - Roberval
Samedi 1er septembre 2018 - Roberval
Samedi 1er septembre 2018 - Roberval
Samedi 1er septembre 2018 - Roberval
Samedi 1er septembre 2018 - Roberval
Samedi 1er septembre 2018 - Roberval
Samedi 1er septembre 2018 - Roberval

Nous poussons ensuite jusqu'au lac Saint Jean, à Roberval, où Cath a réservé un gite.

Nous sommes à la limite du pays indien des Montagnais, autrement appelés les Pekuakamiulnuatsh !!! Tu me diras comment tu veux que je les appelle...

Samedi 1er septembre 2018 - Roberval
Samedi 1er septembre 2018 - Roberval
Samedi 1er septembre 2018 - Roberval
Samedi 1er septembre 2018 - Roberval

Nous partons en repérage. Les rues sont vides. Heureusement, une boutique de souvenirs est restée ouverte. Il s'agit en fait d'une boutique de fourniture de matières premières pour les artisans indiens. Cath est à son aise ...

Le proprio, blanc, est particulièrement sympathique et ouvre pour nous la première page du livre des indiens.

Nous sommes dans une réserve. Seuls les indiens peuvent acquérir un terrain et faire construire, et bénéficier d'une exonération de taxes. Lui-même est blanc mais marié à une indienne. Il a donc sa "carte d'indien". Ce qui n'est pas le cas lorsqu'une blanche épouse un indien ! Mais si sa femme devait décéder, une commission locale déciderait s'il peut garder sa carte d'indien.

Pour lui, la caractéristique principale des indiens est le fait qu'ils vivent vraiment dans l'instant présent. Les verbes ne se conjuguent pas au futur. Ce qui se retourne aussi contre eux. "Qui dit pas de futur dit pas d'espoir lorsque les choses vont mal. Il y a beaucoup de suicides chez les jeunes indiens".

Samedi 1er septembre 2018 - Roberval
Samedi 1er septembre 2018 - Roberval
Samedi 1er septembre 2018 - Roberval
Samedi 1er septembre 2018 - Roberval
Samedi 1er septembre 2018 - Roberval
Samedi 1er septembre 2018 - Roberval
Samedi 1er septembre 2018 - Roberval
Samedi 1er septembre 2018 - Roberval
Samedi 1er septembre 2018 - Roberval
Samedi 1er septembre 2018 - Roberval
Samedi 1er septembre 2018 - Roberval
Samedi 1er septembre 2018 - Roberval

Curiosités culinaires : Cath découvre le ... wapiti et JD le doré, un poisson de lac qui ne vaut pas le féra.

Samedi 1er septembre 2018 - Roberval
Samedi 1er septembre 2018 - Roberval
Samedi 1er septembre 2018 - Roberval

Publié dans 2018 - Quebec

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

gaelle.ghidionescu@sfr.fr 02/09/2018 10:40

Enfin je découvre comment fonctionne l'attrapeur de rêves ! Pour Cath c'est la CB qui fonctionne !

Cath 02/09/2018 14:25

Pas trop Gaëlle : il n'y a pas grand chose à acheter ici au niveau loisirs créatifs et tout est tellement hors de prix, mis à part les peaux (mais c'est lourd le cuir).