Dimanche 7 janvier 2018 – J18 – Chennai (Madras)

Publié le par notretourdumondeparpetitsbouts

« Adieu Foulards, adieu Madras,

Adieu Rob'soie, adieu Collier chou,

Doudou à moi, lui qu'à pati,

Héla, hélas, c'est pou toujou ... »

Et oui, le Madras, tissu à carreau de couleur vive, est parti d'ici, pour faire le tour de la planète et se poser dans les Antilles. Une pensée pour Fourmi …

Dimanche 7 janvier 2018 – J18 – Chennai (Madras)
Dimanche 7 janvier 2018 – J18 – Chennai (Madras)
Dimanche 7 janvier 2018 – J18 – Chennai (Madras)
Dimanche 7 janvier 2018 – J18 – Chennai (Madras)

Et oui, d'un saut de puce avec Spicejet, nous voilà à Chennai, anciennement Madras, sur la côte est, le Golfe du Bengale, résultante d'une stratégie touristique hautement réfléchie …

 

On commence par le (fataliste) coup de gueule : le taxi. A priori un petit peu plus indien que ses prédécesseurs. « Slowly » lui demande (gentiment ?) Cath. « But this is slowly » qu'il répond au terme d'un nouveau slalom rythmé par les coups de klaxon. Et puis un peu plus tard, alors que la circulation est dense et qu'il n'y a plus trop moyen de gagner quelques mètres dans la file, il décide de s'en prendre à un de ses collègues, animé semble-t-il du même état d'esprit que lui. Pourquoi ? Peut-être qu'à défaut de ne pas gagner de place il ne faut pas en perdre ? Peut-être aussi, version hindou-crétine, qu'il a repéré un confrère d'une caste ou d'un rang inférieur … Au début, les deux taxis se frôlent. On se dit qu'ils vont finir par s'accrocher. Et ils s'accrochent ! Les deux rétroviseurs !! Mais les dégâts ne sont pas à la hauteur du crime de lèse-majesté. Alors notre crétin de service réussit à coincer « crétin bis » et là « Boum », ce sont les deux carrosseries qui tapent. Justice est faite. Youpi ! Naturellement, on ne s'arrête pas. Pour quoi faire ?

 

Chambre ISO, dans un hôtel ISO, emplacement ISO, environnement pas ISO du tout. (Pour les non avertis, ISO veut dire « dans la norme », en l'occurrence la nôtre, c'est à dire nos critères de choix).

Oui, la Mosquée est opérationnelle, pourquoi ?
Oui, la Mosquée est opérationnelle, pourquoi ?
Oui, la Mosquée est opérationnelle, pourquoi ?
Oui, la Mosquée est opérationnelle, pourquoi ?

Oui, la Mosquée est opérationnelle, pourquoi ?

Nous avons prévu de ne rester qu'une nuit à Chennai. C'est sans doute déjà trop !

 

Déjeuner « chez Liza ! », en face de la mosquée. Une pensée pour ma petite fille ! Très bon accueil, nourriture simple et pas chère. Selfy de Cath avec le patron !

Dimanche 7 janvier 2018 – J18 – Chennai (Madras)
Dimanche 7 janvier 2018 – J18 – Chennai (Madras)

Nous rejoignons à pieds le fort de Chennai par une grande avenue où l'on trouve un certain nombre de bâtiments qui pourraient avoir de l'allure. Pour l'instant l'avenue est éventrée par les travaux du futur métro.

Le fort lui-même, et son musée, sont sans intérêt.

Dimanche 7 janvier 2018 – J18 – Chennai (Madras)
Dimanche 7 janvier 2018 – J18 – Chennai (Madras)
Dimanche 7 janvier 2018 – J18 – Chennai (Madras)
Dimanche 7 janvier 2018 – J18 – Chennai (Madras)
Dimanche 7 janvier 2018 – J18 – Chennai (Madras)
Dimanche 7 janvier 2018 – J18 – Chennai (Madras)
Dimanche 7 janvier 2018 – J18 – Chennai (Madras)

Un petit spot rigolo, surtout un dimanche : la plage de Chennai. 500 mètres de large pour une dizaine de mètres de trempette essentiellement masculine.

Dimanche 7 janvier 2018 – J18 – Chennai (Madras)
Dimanche 7 janvier 2018 – J18 – Chennai (Madras)
Dimanche 7 janvier 2018 – J18 – Chennai (Madras)
Dimanche 7 janvier 2018 – J18 – Chennai (Madras)
Dimanche 7 janvier 2018 – J18 – Chennai (Madras)
Dimanche 7 janvier 2018 – J18 – Chennai (Madras)
Dimanche 7 janvier 2018 – J18 – Chennai (Madras)
Dimanche 7 janvier 2018 – J18 – Chennai (Madras)
Dimanche 7 janvier 2018 – J18 – Chennai (Madras)
Dimanche 7 janvier 2018 – J18 – Chennai (Madras)
Dimanche 7 janvier 2018 – J18 – Chennai (Madras)
Dimanche 7 janvier 2018 – J18 – Chennai (Madras)
Dimanche 7 janvier 2018 – J18 – Chennai (Madras)
Dimanche 7 janvier 2018 – J18 – Chennai (Madras)
Dimanche 7 janvier 2018 – J18 – Chennai (Madras)
Dimanche 7 janvier 2018 – J18 – Chennai (Madras)

Nous allons prendre un « Iced-café » dans un oasis de verdure en centre ville.

And that's all, folks !

    Dimanche 7 janvier 2018 – J18 – Chennai (Madras)
    Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

    Commenter cet article

    Marico 14/01/2018 14:43

    Ah ma bonne tout fout le camp !!!0))))

    Marico 08/01/2018 23:20

    Comment tous ces jolis saris brodés sont ils entretenus pour conserver couleur, broderies ? Combien de saris une jeune femme possède-t- elle en moyenne ? Comment les choisissent-elles ?

    Cath 14/01/2018 12:35

    Désolée de la réponse tardive, dépendante de la vitesse du Wifi et de ma patience (enfin surtout de ma patience parce que je vois que JD répond lui ...).
    Alors pour te répondre : arrêtons de rêver :-) tu as remarqué que les photos étaient prises de loin ? Car les saris ne sont plus du tout en soie (en coton dans le meilleur des cas mais plutôt en polyester) la broderie est machine et ... très très mal réalisée ! Quand tu regardes de près, les paillettes s'en vont, les fils pendouillent, etc ... Heureusement il n'y a pas de couture sur un sari (parce que tout ce qui est cousu ici ... Hum hum). Donc même si avant les filles gardaient dans une malle les sarus de leur mère et grand mère, j'imagine qu'aujourd'hui c'est direct poubelle. Et question lavage comme ici tout est lavé à la main ... pas de pb ! Bon après, je n'ai pas fréquenté la noblesse indienne donc peut-être qu'elles portent encore des saris en soie (en tous cas, même les saris des mariées sont en synthétique).

    cat92 08/01/2018 17:54

    beaucoup de monde sur la plage et peu de monde dans l'eau. Je n'ai pas vu de madras, et vous ??

    fourmi 07/01/2018 19:04

    Même la plage se révèle sale
    Que de progrès à faire dans ce pays à tout point de vue
    Ça m’a fait chaud au cœur que vous m’ayez associé au madras

    notretourdumondeparpetitsbouts 08/01/2018 03:42

    Un de nos amis de rencontre avait fait la même remarque sur une autre plage, mignonne et ... crasseuse.
    Il n'a pas pu s'empêcher de la partager avec un policier portant des galons.
    La réponse du gradé : "C'est leur plage".
    Gandhi lui-même avait conclu à une époque que la priorité de l'éducation, c'était l'hygiène. Et lui-même ne pouvait cacher sa déception devant le manque de réceptivité de ses compatriotes.
    On rêve maintenant de Sainte Anne ou de Saint François ...

    Stinadanse 07/01/2018 18:38

    Intéressant de voir tout ça pour ceux qui ne connaissent pas en tout cas.
    Et puis c'est sympathique de voir une plage ensoleillée à cette époque-ci de l'année vue de chez nous.
    Bisous.