Jeudi 28 décembre 2017 – J8 – Gadag

Publié le par notretourdumondeparpetitsbouts

Hier soir, nous avons réussi à rendre la voiture de location. L'enjeu, c'était (c'est toujours) le remboursement de la caution de 1.200 US dollars.

Notre téléphone local ne fonctionnant plus, à court de crédit, nous avons associé le gérant de l'hôtel à nos démarches en lui demandant de téléphoner au loueur pour nous. Ce qui nous permettait également de le prendre à témoin, de faire les formalités de retour en sa présence, de photocopier le papier servant de contrat ou d'en rédiger un, etc. Rusé, non ?

Premier appel à 15h00 pour informer le loueur qu'il peut récupérer la voiture à notre hôtel. Il répond qu'il contacte un chauffeur et nous appelle. Puis silence radio. Régulièrement le gérant tente de le joindre. A 19h00, le contact est rétabli. Le loueur est en route. Mais il vient … de l’État voisin. Il sera là dans 3 heures !!! Nous faisons passer le message que s'il n'est pas là à 22h00, nous irons déposer la voiture au commissariat de police.

A 20h00, nous sommes au restau devant un mojito/pina colada et notre plat de fruits de mer est commandé. Notre téléphone local, rechargé depuis par une mignonne Vodafone woman, sonne. Le chauffeur est à l'hôtel !!! Peut-on venir rendre la voiture ?

Nous finissons par convenir qu'il vienne chercher la voiture au restau. Je rédige à la hâte un certificat de retour sur une feuille volante et envisage de photographier le contrat (ce que j'aurais dû faire au moment de la remise de la voiture).

Naturellement, le chauffeur n'a pas le contrat avec lui … La voiture a l'air en bon état (forcément sur un parking, la nuit tombée...), cela lui suffit. Il signe quand même mon papier et je lui arrache le nom de l'agence de location, SS Travels. La suite dans 25 jours ...

Vous avez raison, les amis … Vouloir conduire en Inde est chose risquée …

Jeudi 28 décembre 2017 – J8 – Gadag
Jeudi 28 décembre 2017 – J8 – Gadag
Jeudi 28 décembre 2017 – J8 – Gadag
Jeudi 28 décembre 2017 – J8 – Gadag
Jeudi 28 décembre 2017 – J8 – Gadag

Plus sûr est le train dans lequel nous nous trouvons en ce moment. Taxi à 6 heures, nous arrivons à la gare à 6h15 où le guichetier nous attribue 2 places. Le train qui aurait dû être complet, ne l'est pas du tout.

Jeudi 28 décembre 2017 – J8 – Gadag
Jeudi 28 décembre 2017 – J8 – Gadag
Jeudi 28 décembre 2017 – J8 – Gadag

Nous sommes en deuxième classe. Des compartiments ouverts sur le couloir, des petits compartiments dans le couloir, des rideaux pour séparer les uns des autres. Au petit matin, cela fait un peu lugubre ...

Notre compartiment est encore en format Nuit, avec 4 couchettes. Nous pensons qu'un opérateur ne va pas tarder à venir pour mettre le compartiment en position Jour. En attendant, nous sommes seuls, le train démarre et nous en profitons pour finir notre nuit.

Jeudi 28 décembre 2017 – J8 – Gadag
Jeudi 28 décembre 2017 – J8 – Gadag
Jeudi 28 décembre 2017 – J8 – Gadag
Jeudi 28 décembre 2017 – J8 – Gadag

Deux gares plus loin, il est 8 heures, 2 indiens nous rejoignent. Nous leur proposons de passer en format Jour, mais ils dodelinent de la tête et préfèrent prendre les couchettes du haut et finir leur nuit. Ben, nous aussi …

Il est maintenant 11 heures 30 ! Nous venons de nous réveiller !!! Un indien dort toujours … L'autre est venu s'installer avec nous. Par la fenêtre crasseuse, un paysage fait de prés récemment fauchés défile. A l'intérieur, les rideaux qui pendouillent donnent toujours une atmosphère lugubre...

Jeudi 28 décembre 2017 – J8 – Gadag
Jeudi 28 décembre 2017 – J8 – Gadag
Jeudi 28 décembre 2017 – J8 – Gadag
Jeudi 28 décembre 2017 – J8 – Gadag
Jeudi 28 décembre 2017 – J8 – Gadag

Finalement l'opérateur ne passera jamais et tout le voyage se déroulera avec le format nuit. Nous surveillons (très) attentivement  le nom des gares. Le train n'arrête pas d'accumuler du retard. Près de 3 heures, bientôt 4 !!!

Et là, il se passe quelque chose de vraiment étonnant … La gare où nous nous arrêtons s'appelle Koppal et nous découvrons qu'elle se situe 60 kms après celle de Gadag où nous devions descendre !!!

Nous ne comprenons pas comment nous avons pu rater notre arrêt et ne nous en apercevoir qu'une heure après ! Encore maintenant, nous ne comprenons pas ! Pas beau de vieillir ...

Nous descendons précipitamment. Heureusement, il y a un « train ordinaire » qui doit passer dans l'autre sens dans une demi-heure. Bon, il aura une demi-heure de retard et il mettra près d'une heure et trente minutes pour faire le chemin en sens inverse.

On dit que les bonnes leçons se paient cher. Celle-ci nous aura coûté 3 heures 30 et … 30 roupies pour deux (45 centimes d'€uros) !!!

Jeudi 28 décembre 2017 – J8 – Gadag
Jeudi 28 décembre 2017 – J8 – Gadag
Jeudi 28 décembre 2017 – J8 – Gadag
Jeudi 28 décembre 2017 – J8 – Gadag
Jeudi 28 décembre 2017 – J8 – Gadag
Jeudi 28 décembre 2017 – J8 – Gadag
Jeudi 28 décembre 2017 – J8 – Gadag
Jeudi 28 décembre 2017 – J8 – Gadag

L'aspect positif : nous découvrons le voyage en 3ème classe, en fin de journée.

Jeudi 28 décembre 2017 – J8 – Gadag
Jeudi 28 décembre 2017 – J8 – Gadag
Jeudi 28 décembre 2017 – J8 – Gadag
Jeudi 28 décembre 2017 – J8 – Gadag
Jeudi 28 décembre 2017 – J8 – Gadag
Jeudi 28 décembre 2017 – J8 – Gadag

C'est l'occasion de plaisanter avec une vingtaine de jeunes femmes rigolotes. Il y a de bien belles indiennes ...

Après tout, cela valait sans doute bien les 3 heures 30 ... et les 30 roupies ...

On notera le monsieur et les 2 enfants voyageant dans les filets à bagages ...
On notera le monsieur et les 2 enfants voyageant dans les filets à bagages ...
On notera le monsieur et les 2 enfants voyageant dans les filets à bagages ...
On notera le monsieur et les 2 enfants voyageant dans les filets à bagages ...
On notera le monsieur et les 2 enfants voyageant dans les filets à bagages ...
On notera le monsieur et les 2 enfants voyageant dans les filets à bagages ...
On notera le monsieur et les 2 enfants voyageant dans les filets à bagages ...
On notera le monsieur et les 2 enfants voyageant dans les filets à bagages ...
On notera le monsieur et les 2 enfants voyageant dans les filets à bagages ...
On notera le monsieur et les 2 enfants voyageant dans les filets à bagages ...
On notera le monsieur et les 2 enfants voyageant dans les filets à bagages ...
On notera le monsieur et les 2 enfants voyageant dans les filets à bagages ...

On notera le monsieur et les 2 enfants voyageant dans les filets à bagages ...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Stinadanse 28/12/2017 20:08

Que porte Jacques sur sa tête ?

Cath 29/12/2017 17:49

Il porte le panier de la jeune femme qui est sur la photo au dessus (elle a son panier dans les mains). Les femmes vendent de la nourriture, les hommes du thé dans les trains. C'est un véritable parcours du combattant pour se glisser entre les voyageurs. Elle était très belle et avait une sacrée tchatche. Tout le compartiment était MDR.

fourmi 28/12/2017 18:06

Finalement notre SNCF s’en sort mieux même si elle a souvent des « ratées «