J33 - Vendredi 29 janvier 2016 - Copan (Honduras)

Publié le par notretourdumondeparpetitsbouts

Lever tranquille à Livingston. Les pécheurs se hâtent de ramener leurs poissons au port. Une nuée de cormorans et de goélands suit le sillage des bateaux.

J33 - Vendredi 29 janvier 2016 - Copan (Honduras)
J33 - Vendredi 29 janvier 2016 - Copan (Honduras)

Dernière balade dans Livingston.

J33 - Vendredi 29 janvier 2016 - Copan (Honduras)
J33 - Vendredi 29 janvier 2016 - Copan (Honduras)
J33 - Vendredi 29 janvier 2016 - Copan (Honduras)
J33 - Vendredi 29 janvier 2016 - Copan (Honduras)

La lancha du retour est mixte. Le capitaine fait du port en port pour la remplir. Retour à Rio Dulce par le même chemin des touristes. Seul le fort nous sera épargné … Les nénuphars sont plus épanouis que la veille.

J33 - Vendredi 29 janvier 2016 - Copan (Honduras)
J33 - Vendredi 29 janvier 2016 - Copan (Honduras)
J33 - Vendredi 29 janvier 2016 - Copan (Honduras)
J33 - Vendredi 29 janvier 2016 - Copan (Honduras)
J33 - Vendredi 29 janvier 2016 - Copan (Honduras)
J33 - Vendredi 29 janvier 2016 - Copan (Honduras)
J33 - Vendredi 29 janvier 2016 - Copan (Honduras)
J33 - Vendredi 29 janvier 2016 - Copan (Honduras)
J33 - Vendredi 29 janvier 2016 - Copan (Honduras)
J33 - Vendredi 29 janvier 2016 - Copan (Honduras)
J33 - Vendredi 29 janvier 2016 - Copan (Honduras)

La Kia Picanto est là, fidèle au poste. Nous prenons la route en direction de notre objectif du jour Copan, au Honduras. Cette fois-ci, il y a pas mal de monde, la vitesse moyenne doit être de l'ordre de 60 à l'heure.

J33 - Vendredi 29 janvier 2016 - Copan (Honduras)
J33 - Vendredi 29 janvier 2016 - Copan (Honduras)
J33 - Vendredi 29 janvier 2016 - Copan (Honduras)

Un arrêt à Quiriga, un très beau site maya perdu (et nous aussi!) au milieu des bananeraies.

Un coup de cœur pour cette chaîne de transport des régimes barrant la route. Elle permet de ramener les bananes au QG d'où elles sont embarquées dans des semi-remorques vers Puerto Barrios puis dispatchées à travers le monde.

Flash back. Il y a 50 ans, la United Fruit Company, société nord-américaine fondée au XIXème siècle est parvenue à détenir 80 % du marché mondial de la banane. C'est elle qui a créé le port, le chemin de fer, qui a mis de l'ordre dans les propriétés foncières (en rachetant les terres des paysans de manière pas toujours orthodoxe) et mis en cohérence (laquelle ?) les politiques locales, avec l'aide la CIA. Les gérants avaient même proposé de faire du pays le 52ème état des Etats-Unis. Lire « Le Pape Vert » de Miguel Angel Asturias, Prix Nobel de Littérature.

Les choses ont (naturellement!!!) bien changé depuis. C'est désormais la société (américaine) Del Monte qui gère tout cela !!!

J33 - Vendredi 29 janvier 2016 - Copan (Honduras)
J33 - Vendredi 29 janvier 2016 - Copan (Honduras)
J33 - Vendredi 29 janvier 2016 - Copan (Honduras)
J33 - Vendredi 29 janvier 2016 - Copan (Honduras)

Le site de Quirigua présente peu d'édifices, mais d'immenses stèles, sculptées, réparties sur un immense gazon.

J33 - Vendredi 29 janvier 2016 - Copan (Honduras)
J33 - Vendredi 29 janvier 2016 - Copan (Honduras)
J33 - Vendredi 29 janvier 2016 - Copan (Honduras)
J33 - Vendredi 29 janvier 2016 - Copan (Honduras)
J33 - Vendredi 29 janvier 2016 - Copan (Honduras)
J33 - Vendredi 29 janvier 2016 - Copan (Honduras)
J33 - Vendredi 29 janvier 2016 - Copan (Honduras)

Copan est un des sites mayas les plus au sud de l'empire maya. Il est aujourd'hui au Honduras, ce qui nous vaut de passer la frontière Hondurienne pour une dizaine de kilomètres. Quelques quetzales pour quitter le Guatemala, quelques quetzales pour entrer au Honduras et nous y sommes.

Nous arrivons au Village de Copan, 12.000 habitants, à la tombée de la nuit. Le village nous paraît superbe, avec ses rues pavées. En tous cas, il est très propre.

Nous dînons au Nia Lola, spécialiste des viandes grillées. La déco rappelle les restaurants de l'Ouest Américain.

La « Cuenta » arrive, en … « lempiras », la monnaie locale. Pour convertir en quetzales, c'est facile. Tu divises par 25 pour trouver des dollars US, puis tu enlèves 10% pour avoir des euros et tu ajoutes un 0 pour avoir des quetsales …

J33 - Vendredi 29 janvier 2016 - Copan (Honduras)
J33 - Vendredi 29 janvier 2016 - Copan (Honduras)

Une église de l'autre coté de la rue. Une centaine de fidèles, mais des chants puissants et passionnés. « Jesus, Jesus ... » Cela fait toujours bizarre de voir les descendants des mayas glorifier avec ferveur l'enfant juif de Nazareth ...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

fourmi 01/02/2016 08:56

bel effort de protection des stèles. un peu kitch le resto mais qui avez-vous dégusté ?

thérèse 01/02/2016 01:02

Les bananes, fruits climactériques, peuvent en effet mûrir de façon artificielle suite au contact de l’éthylène. Les bananes sont donc placées en chambres « chaudes » entre 18°et 20° (température optimale pour le mûrissement des bananes) dans lesquelles du gaz azéthyl constitué à 95% d’azote et à 5% d’éthylène est injecté à raison de 2 fois 40 minutes par jour à un faible débit (moins de 20%). Le contact avec le gaz permet donc de déclencher le processus de mûrissement qui avait été suspendu. L’injection d’éthylène dure pendant 48 heures.

Stinadanse 30/01/2016 18:56

Dis donc il en jette le restaurant !