J24 – Mercredi 20 janvier 2016 – Panajachel, au bord du lac d'Atitlan, au cœur des volcans

Publié le par notretourdumondeparpetitsbouts

Le lac d'Atitlan

Le lac d'Atitlan

Une perle pour commencer la journée. Pour éviter de reprendre la route d'hier, nous quittons Monterrico en « lancha », cette barque à fond plat, pour une demi-heure à travers la mangrove. Même pas peur, la Kia ...

Sur la lancha ...
Sur la lancha ...
Sur la lancha ...
Sur la lancha ...
Sur la lancha ...
Sur la lancha ...
Sur la lancha ...
Sur la lancha ...
Sur la lancha ...

Sur la lancha ...

Bien nous en a pris car ensuite, là-aussi, pour ne pas reprendre une route déjà prise, nous mettrons près de 5 heures pour rejoindre Panajachel, au bord du lac Atitlan. Dès que l'on sort des grands axes, les routes se dégradent, les « tumulus » (ex topes ou bumps) apparaissent et la signalisation se fait rare. Une bonne nouvelle toutefois : le prix de l'essence (près de 2 €), que nous trouvions exorbitant, c'est par … gallon, l'unité US. Donc, on divise par 4, ce qui nous permet de trouver moins saumâtres les détours inutiles ...

Sur la route. Une école ...
Sur la route. Une école ...

Sur la route. Une école ...

Au loin, le Fuego, que l'on contourne ...

Au loin, le Fuego, que l'on contourne ...

Et même un contrôle de flics ! Sans incidence ...
Et même un contrôle de flics ! Sans incidence ...

Et même un contrôle de flics ! Sans incidence ...

Panajachel ! Nous jetons notre dévolu sur le Utz Jay (!!!) à deux rues de la « Playa », l'embarcadère. Comme il n'y a pas de plage, ils ont appelé « Playa » l'embarcadère … Pourquoi pas ?

Le soleil est déjà couché, mais le panorama reste magnifique. Une dizaines de volcans borde le lac.

Le lac Atitlan, à la tombée de la nuit ...
Le lac Atitlan, à la tombée de la nuit ...
Le lac Atitlan, à la tombée de la nuit ...
Le lac Atitlan, à la tombée de la nuit ...
Le lac Atitlan, à la tombée de la nuit ...
Le lac Atitlan, à la tombée de la nuit ...

Le lac Atitlan, à la tombée de la nuit ...

Puis nous déambulons dans la longue rue principale, Santander, l’œil et l'objectif attirés par les couleurs des boutiques et les costumes des indigènes.

Santander, la rue principale ...
Santander, la rue principale ...
Santander, la rue principale ...
Santander, la rue principale ...
Santander, la rue principale ...
Santander, la rue principale ...
Santander, la rue principale ...
Santander, la rue principale ...
Santander, la rue principale ...
Santander, la rue principale ...
Santander, la rue principale ...

Santander, la rue principale ...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

fourmi 21/01/2016 08:41

toujours de chatoyantes couleurs, et tous ces tissus ça doit être un régal pour les yeux de Cath.

Stinadanse 21/01/2016 08:05

Encore des offres de tissus pour Cath !!! Que de tentations !